Le développement durable et la biomasse

Sur le plan économique

  • un combustible compétitif, des équipements performants et rentables,
  • un combustible naturel qui ne sera pas concerné par les écotaxes sur les énergies,
  • une valorisation des sous-produits de l’exploitation forestière ou de l’utilisation de bois privatif.

Sur le plan environnemental

  • une réponse aux objectifs du protocole de Kyoto (1997) de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre (lutte contre le réchauffement de la planète) par le développement des bioénergie,
  • l’utilisation de 4m3 de bois plein pour l’énergie qui permet d’économiser 1 tonne de pétrole (tep) soit d’éviter en moyenne, dans le cas du chauffage domestique au bois, l’émission de 1,5t de CO2 dans l’atmosphère,
  • une gestion rationnelle de la forêt par une exploitation périodique assurant un entretien régulier et une régénération des forêts,
  • une ressource renouvelable se substituant aux énergies fossiles non renouvelables (pétrole, gaz, charbon).

Sur le plan social

L’énergie bois est une énergie renouvelable disponible abondamment qui permet de répondre aux défis énergétiques, environnementaux et économiques du 21ème siècle.